GRGS > Données > Rotation de la Terre

Bureau des longitudes Centre national d’études spatiales Institut national de l'information géographique et forestière - Laboratoire LAREG Observatoire de Paris Institut national des sciences de l'Univers Observatoire de la Côte d'Azur Service Hydrographique et Océanographique de la Marine Observatoire Midi-Pyrénées Université de la Polynésie Française Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes - Conservatoire national des arts et métiers Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre

Rotation de la Terre

Paramètres d'orientation de la Terre déterminés par la combinaison GINS-DYNAMO à l'Observatoire de Paris

Responsables : Jean-Yves Richard / Christian Bizouard
courriel : jean-yves.richardSPAMFILTER@obspm.fr

Dans le cadre de la combinaison multi-technique initiée par le GRGS en 2000, l'Observatoire de Paris/SYRTE est en charge de l'inversion des équations normales fournies par chaque centre intra-technique (GPS: CNES/CLS; VLBI: Observatoire de Bordeaux ; SLR: GeoAzur; DORIS: CNES/CLS) en vue de déterminer les paramètres d'orientation de la Terre, les coordonnées des stations terrestres, et accessoirement les paramètres de troposphère et les positions des quasars du repère céleste. Les centres intra-techniques élaborent les équations normales à l'aide du même logiciel (GINS) et des mêmes a-priori ou modèles. L'inversion est réalisé au moyen logiciel DYNAMO. La cohérence entre rotation de la Terre et repères de référence est alors assurée.

Le traitement conjoint de l'ensemble des observations astro-géodésiques par le lociel GINS évite l'écueil de l'inhomogénéité des modèles ou des a-priori. La combinaison des équations normales et leur inversion par DYNAMO permet une détermination des paramètres géodésiques à la fois plus fréquente (par exemple toutes les 3 heures pour le mouvement du pôle) et en principe plus précise.

Cette activité, débutée en 2008, est en plein développement: les procédures sont en phase de test, en partenariat avec des centres étrangers (GFZ/ESOC/DGFI/AIUB/MAO).

Le Service de la Rotation de la Terre de l'Observatoire de Paris expertise les paramètres d'orientation de la Terre issus de l'inversion. Voici ses conclusions quant à l'état de l'art:

Mouvement du pôle : de très nombreuses solutions ont été faites en adoptant des stratégies diverses. Si les variations au delà de quelques jours en accord avec celles des solutions classiques, le domaine diurne et sub-diurne reste sujet à caution.

Nutations : les observations VLBI complétées par celles du GPS permettent de déterminer les nutations avec une cadence plus grande, de l'ordre du jour, au lieu de 5 ou 7 jours. Cela permet d'explorer la bande de fréquences situées entre 2 et 7 jours. Cependant, les fluctuations obtenues restent non-validées.

UT1 : solutions problématiques affichant de fortes dérives

Coordonnées du pôle (x,y) toutes les 6 heures (à 0h, 6h, 12h, 18h)

Ecarts au pôle céleste toutes les 12 heures (à 0h et 12h)

affiche